Je viens de passer 10 jours avec mes partenaires en Chine, nous avons pu échanger nombre d’informations, visiter de nouveaux sous-traitants et parler de la situation générale de la Chine.

Je pense qu’un changement profond est en train de se préparer. Que se passe-t-il ? Vu les nouvelles lois concernant le contrat de travail de l’ouvrier chinois, de nombreuses entreprises qui travaillaient avec des marges faibles sur des produits fabriqués en volume, ferment ou déposent le bilan…

Il apparaît que les prix extrêmement bas ne permettent pas aux fabricants chinois de faire face au moindre problème !

À l’opposé, nous avons rencontré des managers d’usine qui ne jurent que par l’investissement sur la qualité des lieux de travail, sur le matériel de fabrication, les outillages de test, le personnel…

Ils savent qu’il n’y a pas d’issue à la politique du low cost  sauf prendre de l’argent immédiat au détriment de la qualité, du personnel et du développement. Nous avons d’ores et déjà pris position pour travailler avec ceux qui croient que l’avenir sera fait de qualité et que l’argent doit être investi dans l’entreprise.

Dans le même temps, il est visible que le récent tremblement de terre provoque un changement radical dans les relations intrachinoises, ils se rendent compte qu’une nation a besoin d’être solidaire dans le malheur, la vie des autres va commencer à compter ! La Chine devrait donc s’humaniser, devenir plus transparente, se démocratiser !

Les jeux Olympiques de Pékin représentent la troisième épreuve à passer après celle du changement des lois sociales en début d’année et le terrible tremblement de terre.